Alternativtext
Alternativtext

Mindanao

Début du projet: 1985 |

Les apparences: 2.041

Mindanao

Le projet de Mindanao en bref

La mission à Mindanao en bref

Données et faits

Début de la mission: 1985

Nombre de médecins actuellement: dix médecins allemands, dont un dentiste en permanence.

Interventions: 21 missions bénévoles en 2017. De 1985 à fin 2017, les médecins ont réalisé au total 2042 missions à titre bénévole.

Contacts avec les patients: plus de 130 000 traitements sont dispensés chaque année à Mindanao.

Partenaire: German Doctors est une organisation non gouvernementale officiellement enregistrée aux Philippines. Nous travaillons en étroite collaboration avec la faculté de médecine de l'Université Xavier à Cagayan de Oro (CdO).

Structure: deux hôpitaux pour les pauvres, quatre Rolling Clinics pour soigner la population rurale et former des professionnels de santé.

Zone(s) d’intervention: Rolling Clinics dans les provinces de Misamis Oriental, Bukidnon, le district de Marilog (Davao City) et Arakan (North Cotabato) et des hôpitaux pour les pauvres avec des consultations ambulatoires à Valencia et dans le village reculé de Buda.

Les problèmes de santé les plus fréquents: rhumes, maladies cutanées, tuberculose.

Priorités: hôpitaux avec médecine de base à Buda et à Valencia. Transmettre des connaissances de base sur les thèmes de la santé, de l'hygiène et d’une alimentation saine dans les cours dits de santé familiale. Suivi de grossesse et obstétrique. Formation des professionnels de santé. Prise en charge en médecine de base et en médecine dentaire dans les zones rurales via la Rolling Clinic.

La mission à Mindanao en bref

Hôpitaux de Cagayan de Oro, Valencia et Buda

En 1989, le "Community Health Care Center", centre de santé communautaire (CHCC), a été ouvert à Cagayan de Oro. Là, les médecins allemands collaborent avec leurs collègues philippins lors des consultations ouvertes du CHCC. Des centaines de personnes issues des bidonvilles de la ville et des environs attendent de voir un médecin dès les premières heures du jour. Ils ne peuvent pas se permettre une autre aide médicale. Chaque jour, environ 200 patients sont traités ici. C’est également de ce point que la Rolling Clinic part, durant dix jours, pour l'arrière-pays de Mindanao. Jusqu'en 2013, date de sa remise aux partenaires locaux, Swiss Doctors gérait et finançait aussi un hôpital pour les pauvres, comptant 30 lits, dont 14 en pédiatries, 14 internes et 2 lits dans une salle d'isolement.

En 1994, Swiss Doctors, avec le soutien du Ministère fédéral de la coopération économique et du développement (BMZ), a ouvert un autre hôpital pour les pauvres dans la petite ville de Valencia, à 75 km plus au sud. En plus d'une consultation ambulatoire ouverte pour les pauvres, il comprend 30 lits pour les enfants souffrant de malnutrition et les patients gravement malades, ainsi qu'un service pour le traitement de la tuberculose. L'hôpital de Valencia est également un point de contact important pour les patients vivant hors des zones traversées par la Rolling Clinics. Les médecins y voient environ 100 patients par jour.

En juin 2006, Swiss Doctors a fini par ouvrir le troisième hôpital pour les pauvres, 55 km plus loin vers le sud, dans la petite localité de Buda. Les groupes cibles de la mission dans cette région extrêmement mal desservie médicalement parlant sont principalement les enfants, les femmes enceintes et les mères de la tribu des Manobos vivant dans les villages de montagne environnants et laissés pour compte. Leur offrir une prise en charge médicale suffisante, un accouchement sans risque, une formation et une éducation sanitaires est une préoccupation majeure de Swiss Doctors. De nombreux Manobos, principalement des mères avec leurs bambins souvent extrêmement mal nourris, marchent, pour certains, des heures pour rejoindre Buda et consulter le médecin. Les cas graves peuvent être directement admis à l’hôpital.

De vastes programmes de lutte contre la tuberculose et de planification familiale sont inclus dans les tâches de chacun des hôpitaux. L'éducation à la santé fait partie intégrante de chaque visite de patient.

La mission à Mindanao en bref

Stages hebdomadaires à Cagayan de Oro

Depuis 20 ans, Swiss Doctors dispense à Cagayan de Oro des cours dits pour les mères. Durant six mois, des femmes issues pour la plupart de familles pauvres se rencontrent chaque semaine et sont formées selon un programme fixe. Le programme couvre des thématiques telles que l'hygiène, l’alimentation, la planification familiale, la santé, l'épargne et l'information sur les droits dont jouissent les personnes, en particulier les femmes et les enfants. Il montre également aux femmes les moyens de gagner simplement leur vie. Si le programme était initialement limité aux habitants des bidonvilles de Cagayan de Oro, les équipes d'instructeurs se déplacent depuis de nombreuses années dans les villages de la région. Grâce à un généreux don privé de l'Allemagne, le « foyer des mères » est disponible pour ce travail à Cagayan de Oro.

Dans les villages reculés, de plus en plus d'hommes assistent volontairement et curieusement à ces cours - les cours pour les mères sont devenues des cours de santé familiale au fil du temps, un développement positif, particulièrement important en matière de planification familiale.

La mission à Mindanao en bref

Consultation itinérante dans l'arrière-pays

Depuis le début des activités de Swiss Doctors à Mindanao, nous délivrons des consultations itinérantes via la Rolling Clinic dans les zones rurales, médicalement mal desservies de l'arrière-pays montagneux de l'île. Tous les lundis, des équipes composées du médecin allemand, du chauffeur, d'une interprète et d'une assistante en pharmacie prennent la route pour rendre visite à la population des villages isolés selon un planning établi. Le voyage dans une Jeep chargée de matériel et de médicaments emprunte souvent des routes dangereuses. Il est fréquent de devoir traverser de petits cours d'eau susceptibles de se métamorphoser en des rivières impétueuses en cas de fortes pluies. Parfois, un buffle d'eau doit tirer la voiture hors de la boue ou alors, il faut poursuivre la route à pied.

Quand l'équipe arrive au village, le plus souvent la file d’attente pour Swiss Doctors est déjà longue. Les tables de consultation sont rapidement installées et la pharmacie dressée. Pendant ce temps, l'un des collaborateurs philippins forme les patients sur des sujets tels que l'hygiène, l’alimentation et la santé dentaire. Durant les tournées de dix jours, toute l'équipe séjourne, le temps d’une nuit, la plupart du temps dans les maisons simples des villageois.

Sur l'une des tournées, il a toujours un dentiste allemand. Pour disposer d’un éclairage suffisant, il travaille avec une simple chaise installée dehors. Les villageois les plus courageux sont envoyés en éclaireurs, et tous observent, anxieux, si le nouveau médecin de Swiss Doctor extrait la dent avec suffisamment de précaution. S’il passe ce "test", la file d'attente s’accroit rapidement avec d'autres patients qui veulent être soulagés de leur mal de dents.

La mission à Mindanao en bref

Les paysans dans le besoin et les Manobos

Les paysans dans les villages reculés de l'arrière-pays montagneux des Mindanaos vivent dans des conditions très simples. Les programmes gouvernementaux ne parviennent pas jusqu’à eux, le premier dispensaire étant trop loin. Souvent l’argent manque même pour payer le bus partant de la ville de province la plus proche, située à plusieurs heures de marche sur la route principale. Il ne restera certainement plus rien ensuite pour régler un traitement médical et des médicaments.

Avec le réseau des Rolling Clinics et la capacité à aider les enfants sous-alimentés et les malades sévères dans notre propre hôpital pour les pauvres, Swiss Doctors fait en sorte que ces personnes bénéficient d’un soutien au moins médical dans leur lutte pour leur survie. Grâce à l'éducation régulière des patients et à la formation de centaines de professionnels de santé locaux, les conditions d'hygiène et la santé générale des gens se sont nettement améliorées dans de nombreuses localités. Dans le débriefing consécutif à chaque tournée de dix jours de la Rolling Clinic, on aborde également des problèmes spécifiques à chaque localité, comme l’assèchement des puits. Ensemble avec nos collaborateurs locaux, nous réfléchissons à une manière d’aider au cas par cas.

Les équipes de Swiss Doctors se rendent notamment dans les villages des Manobos implantés dans la province de Bukidnon. Les Manobos font partie des populations indigènes de l'île et ils continuent d’être discriminés aux Philippines. Notre visite régulière leur montre, à eux et aux autres Philippins, qu'ils ont également le droit de bénéficier d’une prise en charge médicale de base.